Nord
de france
1er réseau immobilier
du Nord-Pas de Calais *
Actualités
22 Jan
2018

RÉUSSIR SON ÉTAT DES LIEUX D’ENTRÉE

Locataires, à vos stylos !

L’état des lieux est une étape primordiale dans le cadre d’une location. Réalisé lors de votre entrée dans le logement et lors de votre sortie, il permet de décrire l’état de chacune des pièces du logement que vous louez. Il doit y avoir impérativement 2 exemplaires : un pour vous et un pour le propriétaire.

REUSSIR SON ETAT DES LIEUX DENTREE - Image

Comment se déroule un état des lieux d’entrée ?

 
Vous et le propriétaire (ou l’agence en charge du logement) devez, ensemble, faire le tour du logement et constater l’état des lieux. Cet état des lieux peut prendre la forme d’un tableau (une colonne « pièces », une seconde « état d’entrée » et une dernière « état de sortie ») ou encore d’une liste, qui devra être identique lors de l’état des lieux de sortie.
 

Quelles sont les informations qui doivent figurer sur l’état des lieux d’entrée ?

 
Le type d’état des lieux (ici, l’état des lieux d’entrée) ;
La date de cet état des lieux ;
La localisation du logement ;
Le nom des deux parties (votre nom et celui du propriétaire) et le domicile du propriétaire ;
S’il y a lieu, le nom et le siège social de l’agence immobilière mandatée ;
S’il y a lieu, les relevés des compteurs individuels d’eau et d’énergie ;
Le détail des clés et tous les autres moyens d’accès au logement et aux parties communes ;
La description précise de chaque pièce (état des sols, des murs, des plafonds, des équipements, etc.) ;
La signature des deux parties.
 

Quelques astuces pour réussir votre état des lieux d’entrée

 
     - Réalisez votre état des lieux d’entrée la journée.
La lumière du jour permet de voir tous les détails et les possibles imperfections du logement. Si ce n’est pas possible pour vous ou le propriétaire, veillez à ce qu’il y ait de l’électricité le jour-J.
     - Inspectez les sols, les murs et les plafonds.
Vous devez faire attention à tous les défauts : marques, peinture écaillée, fissures. Ne laissez rien au hasard.
     - Vérifiez que tous les appareils présentés dans le contrat de location sont présents et qu’ils fonctionnent parfaitement
Cela peut être les radiateurs, les plaques de cuisson ou encore le four, vous devez tout vérifier pour éviter les mauvaises surprises.
Si vous emménagez dans un logement au chauffage collectif et que celui-ci est éteint, émettez une réserve sur l’état des lieux d’entrée. Cela vous permettra de demander un nouvel état des lieux pour vérifier le bon fonctionnement de vos radiateurs.
     - Vérifiez l’état des fenêtres, des volets, des portes et des poignées
Regardez tout : l’isolation, les joints, si les portes et les volets se ferment correctement, etc.
     - Contrôlez le bon fonctionnement des prises électriques
Branchez une lampe ou votre téléphone portable sur chacune des prises électriques pour vérifier que le courant passe correctement.
 
 
Il est important de signaler chaque détail, même infime, qui vous paraîtrait anormal car lors de l’état des lieux de sortie, ces détails pourraient vous être attribués.
Soyez très précis dans les descriptions des défauts, vous pouvez même prendre des photos qui serviront de preuves en cas de litige.
 
Si vous remarquez un défaut après votre état des lieux d’entrée, la loi ALUR vous permet de demander une modification de celui-ci dans les 10 jours suivant sa signature. Cela vous permet notamment de détecter des anomalies concernant le chauffage ou l’eau.
 
Si vous n’avez pas réalisé d’état des lieux d’entrée, la loi considère que le logement a été loué en bon état.