1er réseau d’agences immobilières dans le Nord et le Pas-de-Calais

Conseils pour financer votre achat immobilier

Financer son projet d’achat immobilier n’est pas la partie la plus amusante, mais elle est indispensable ! On vous donne quelques orientations et conseils. Définissez votre budget de financement Taux d’endettement et capacité d’emprunt Les 2 éléments à prendre en compte et à évaluer sont le taux d’endettement et la capacité d’emprunt. Le taux …[Lire l'article]
Conseils pour financer votre achat immobilier

Financer son projet d’achat immobilier n’est pas la partie la plus amusante, mais elle est indispensable ! On vous donne quelques orientations et conseils.

Définissez votre budget de financement

Taux d’endettement et capacité d’emprunt

Les 2 éléments à prendre en compte et à évaluer sont le taux d’endettement et la capacité d’emprunt.

  • Le taux d’endettement : les banques estiment que le taux d’endettement maximal est de 33 % de vos revenus.
  • La capacité d’emprunt : elle prend en compte le montant total de l’emprunt, les taux d’intérêts, la durée du prêt (en général 20, 22 ou 25 ans) et les mensualités que vous souhaitez rembourser.

Taux fixe ou taux variable ?

Vous pouvez choisir parmi 2 options :

  • le taux fixe : une fois le contrat signé avec votre banque, le taux ne bougera plus pendant la durée d’emprunt,
  • le taux variable : vous signez avec un taux actuel, mais ce taux risque de fluctuer en fonction du marché immobilier pendant la durée de l’emprunt. Il est plus rare et vos mensualités peuvent alors augmenter ou baisser selon le marché.

C’est avec votre conseiller financier ou courtier que vous allez pouvoir simuler ces éléments.

Pour vous accompagner dans ces démarches, nous vous proposons de contacter notre société en courtage immobilier et rachat de crédit.

En attendant votre rendez-vous, n’hésitez pas à tester notre simulateur de crédit:

dont d'assurance.

Le coût total de votre crédit sera de dont d'assurance.
* informations à titre indicatif

D’ailleurs, savez-vous ce que vous allez rembourser dans les mensualités de cet emprunt immobilier ?

Vous allez prendre en compte le remboursement de certaines dépenses indispensables lors d’un crédit immobilier :

  • le prix de vente de la maison ou de l’appartement,
  • les frais de notaire,
  • la rémunération du professionnel immobilier,
  • les frais de dossier du prêt,
  • les frais de dossier de l’assurance emprunteur,
  • le coût de la garantie (l’organisme qui va accepter de garantir le remboursement à la banque si vous ne le pouvez pas par la suite),
  • la rémunération du courtier,
  • les frais d’ouverture d’un compte bancaire (si vous changez de banque pour les besoins du prêt).

Renseignez-vous sur les aides disponibles

En parallèle du prêt immobilier, vous pourrez retrouver quelques aides proposées par l’État afin de vous donner un coup de pouce dans votre projet immobilier.

Attention, ces aides sont réglementées et sous conditions. Renseignez-vous bien en fonction de votre type de projet immobilier.

Le prêt à taux zéro (PTZ+)

En vigueur depuis le 1er janvier 2013, le PTZ+ est un prêt remboursable sans intérêt d’emprunt et sans frais de dossier. Son montant est égal à une quotité du coût total de l’opération et ne peut représenter plus de la moitié du plan de financement.

Ce nouveau dispositif est strictement réservé aux primo-accédants souhaitant acquérir un logement neuf ou ancien (sous conditions) à usage de résidence principale.

Le montant du PTZ+ est calculé suivant le montant de vos ressources, la composition de votre foyer, la valeur, la performance énergétique et la situation géographique de votre futur logement. Ainsi, si votre futur logement est labellisé Bâtiment Basse Consommation (BBC), vous bénéficierez d’un prêt à taux zéro majoré (sous réserve du respect des conditions d’attribution).

Le prêt mairie

Certaines municipalités accordent des prêts complémentaires sous certaines conditions.

Le PAL (Prêt Action Logement)

Les salariés qui travaillent dans une entreprise employant au moins 10 personnes peuvent demander, dans la limite des fonds disponibles et sous réserve de l’accord de l’employeur, l’octroi d’un prêt 1 % Patronal, à condition que l’entreprise cotise auprès d’un organisme collecteur.

Le PEL (Prêt Épargne Logement)

Très intéressant il y a quelques années, le PEL a un peu perdu de sa superbe depuis que les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont fortement chuté. Même s’il est toujours d’actualité, il est moins intéressant aujourd’hui.

À lire sur le même thème

Comparer

Je cherche…