1er réseau d’agences immobilières dans le Nord et le Pas-de-Calais

5 conseils pour réussir sa location

Vous êtes actuellement à la recherche d’un logement à louer et vous vous demandez comment préparer votre dossier de location pour qu’il soit accepté rapidement lorsque vous aurez trouvé votre logement. Aujourd’hui, beaucoup de logements sont mis en location et il y a autant de personnes qui cherchent à louer. Donc il est important d’avoir un …[Lire l'article]
5 conseils pour réussir sa location

Vous êtes actuellement à la recherche d’un logement à louer et vous vous demandez comment préparer votre dossier de location pour qu’il soit accepté rapidement lorsque vous aurez trouvé votre logement. Aujourd’hui, beaucoup de logements sont mis en location et il y a autant de personnes qui cherchent à louer. Donc il est important d’avoir un dossier de location complet. Ainsi, il vous permettra de gagner du temps lorsque vous aurez trouvé votre logement.

Gagnez du temps en préparant les documents à fournir !

Si vous vous adressez à une agence immobilière afin d’avoir une sélection de logements à louer, le conseiller vous aidera à réaliser les visites et à monter votre dossier de location.

Voici la liste des pièces à fournir :

  • pièce d’identité en cours de validité,
  • si vous être scolarisé(e), vous devez fournir la carte d’étudiant ou le certificat de scolarité,
  • 3 dernières quittances de loyer ou attestation d’hébergement,
  • si vous êtes salarié(e), vous devez fournir les 3 derniers bulletins de paie,
  • si vous êtes à votre compte, vous devez fournir la copie de vos deux derniers bilans certifiés par un expert-comptable et la copie de votre KBIS de moins de 3 mois,
  • dernier ou avant-dernier avis d’imposition ou de non-imposition,
  • taxe foncière si vous êtes propriétaire,
  • attestation de l’employeur ou contrat de travail (copie),
  • attestation d’assurance.

Soyez vigilants, vous ne devez pas fournir ces documents !

Attention !  

Des propriétaires ou des agences peu scrupuleux pourraient vous demander de fournir les documents cités ci-après. Sachez que c’est totalement illégal selon l’article 22-2 de la loi du 6 juillet 1989, tendant à améliorer les rapports locatifs.

les documents financiers

  • copie de votre relevé de compte, 
  • attestation de bonne tenue de compte bancaire,
  • autorisation de prélèvement automatique.

les documents relevant de la vie privée

  • photographie de carte d’identité (autre que la copie de la carte d’identité), 
  • carte Vitale, 
  • extrait de votre casier judiciaire, 
  • jugement de divorce, contrat de mariage ou certificat de concubinage,
  • dossier médical personnel.

les documents de situation financière

  • attestation d’absence de crédit en cours, 
  • informations contenues dans le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers,
  • attestation de votre ancien propriétaire prouvant le paiement des loyers et des charges.

les versements illégaux

  • versement d’un chèque de réservation,
  • remise d’une somme d’argent autre que le paiement du loyer, charges et caution, correspondant à plus d’1 mois de loyer.

Prévoyez un garant pour sécuriser le propriétaire

En cas de loyers impayés de votre part pendant le bail de location ou de dégradations importantes, la majorité des propriétaires exige que le locataire présente un garant. Celui-ci s’engage donc à régler les loyers si vous êtes en incapacité de le faire.
→ Comme pour vous, le garant devra fournir les pièces justificatives nécessaires.

Pas de panique ! 

Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir un garant, certains organismes peuvent s’y substituer :

  • la caution solidaire et bancaire : vous payez une cotisation mensuelle à votre établissement bancaire qui se portera caution pour vous en cas de non paiement.
  • la caution Visale (ou Action Logement) : l’État a mis en place en 2016 cette solution qui permet de faciliter la recherche d’un emploi en facilitant la recherche d’un logement. Cette caution est sous conditions (les jeunes de moins de 30 ans et les salariés de plus de 30 ans d’une entreprise du secteur privé embauchés ou avec promesse d’embauche, depuis moins de 6 mois, hors CDI confirmé et dans la limite du contrat de travail). Vous pouvez avoir plus d’informations sur www.visale.fr.
  • la Garantie de Loyers Impayés (GLI) : le locataire doit avoir des revenus qui équivalent au moins à deux fois le montant du loyer. En cas d’incapacité de paiement de votre part, le propriétaire sera intégralement remboursé par l’assureur. C’est le propriétaire qui adhère à cette garantie et lui permet d’être indemnisé sans enclencher d’action judiciaire.

Il existe d’autres organismes en ligne qui permettent de se porter garant pour vous, comme par exemple Cautioneo ou MaCaution.

Soyez prêt(e) pour boucler le contrat de location !

Les trois premiers points vous permettront d’être prêt(e) lorsque vous trouverez votre logement. Vous aurez déjà toutes les pièces à fournir, il ne vous restera plus qu’à signer le contrat de location (bail) avec le propriétaire ou l’agence immobilière.

Il vous sera alors demandé :

  • une attestation d’assurance locative,
  • le choix du mode de paiement pour le loyer et la mise en place d’un prélèvement SEPA le cas échéant,
  • le règlement des honoraires d’agence conforme à la loi ALUR *,
  • le paiement du dépôt de garantie équivalent à 1 mois de loyer hors charges.
  • le règlement du premier mois de loyer (au prorata si votre contrat débute en cours de mois).

Ne négligez aucun détail lors de l’état des lieux d’entrée

Dernière étape avant la remise des clés, elle est néanmoins primordiale. L’état des lieux d’entrée va permettre de faire l’énumération des dégradations ou problèmes avant que vous ne soyez locataire. C’est très important car ces dégradations ne pourront vous être imputées le jour où vous rendrez l’appartement.

  • Si vous passez par un particulier : c’est en général ce dernier qui réalise l’état des lieux avec vous.
  • Si vous passez par une agence immobilière : ce peut être un huissier, une société externe spécialisée ou l’agent immobilier lui-même.

Ne négligez aucun détail ! 

Pensez à ouvrir les placards et les fenêtres, allumer les lampes, vérifier le chauffage ou le gaz. Bref, tout doit être passé au peigne fin !
S’il existe des dégradations, le propriétaire devra s’engager à faire les réparations nécessaires.

À lire sur le même thème

Comparer

Je cherche…